AFFILIATION: Voici les points communs entre affiliés qui gagnent entre 10 000,00 et 700 000,00 $ par mois!

📌 Pour recevoir encore plus de ressources directement dans votre boîte emailrejoignez les membres en cliquant ici!

Dans les lignes qui suivent, vous allez découvrir des caractéristiques que les marketeurs qui gagnent le plus avec l’affiliation ont en commun.

 

Nous prendrons comme référence les meilleurs affiliés de chez MOBE.

 

MOBE (My Own Business Education) est une société de formation professionnelle destinée aux entrepreneurs anglophones.

 

MOBE offre une large sélection de produits de formation en ligne, de services, d’événements, de formations en direct, et de concepts exclusifs pour aider les entrepreneurs dans leurs parcours professionnels.

 

Chaque mois, MOBE publie une liste de ses 10 meilleurs affiliés.

 

Normalement, le classement n’inclut que le nom des affiliés et leur position dans la liste.

 

Toutefois, pour avril 2016, MOBE a inclus le montant de la commission de chaque affilié.

 

Voici les 10 principaux affiliés de MOBE, et combien ils ont fait, pour avril 2016 :

Darren Salkeld: 781 509 $

John Chow: 148 974 $

Shaqir Hussyin: 98 632 $

Rhonda Michele: 98,171 $

Jashin Howell: 78 708 $

Satyajit Purkayastha: 29 070 $

Paul Lynch: 26 430 $

Nick Pratt: 21 522 $

Dale Bundy: 20 126 $

Tim Atkinson: 16 912 $

 

On est bien d’accord : même le salaire du dernier au classement est déjà confortable.

Donc le Top 10 MOBE est un groupe assez impressionnant pour être fiable comme référence.

Ils sont extrêmement prospères.

 

À eux 10, ils cumulent plus de 1,3 million de dollars en commissions de MOBE en un seul mois.

 

C’est un groupe très hétérogène. Certains sont au début de la vingtaine, et d’autre ont presque 80 ans.

 

Ils viennent de toutes sortes d’horizon, ils ont tous des histoires, des vies et des talents différents.

 

Cependant, ils partagent également des caractéristiques qui leur permettent d’avoir des résultats hors normes.

 Connaissez-vous le principe de Pareto? Pareto était un économiste du 19e siècle, qui a découvert que de manière naturelle, 20 % la population d’un pays possédait 80% des richesses.

 

Et que si on redistribue ces richesses en parts égales, en laissant les choses se dérouler naturellement, c’est-à-dire sans que l’État n’intervienne en régulant l’économie, on en revient au même constat:


20 % de la population possède 80% des richesses.

 

Plus tard, des chercheurs se sont rendu compte, que cette règle de 80 – 20 s’applique à tous les domaines de la vie.

 

À commencer par le business :

80 % du chiffre vient de 20% des clients.

80 % des ventes vient de 20% des produits du catalogue.

80 % des réclamations viennent de 20% des clients.

 

Et dans la vie de tous les jours :

80 % de nos communications téléphoniques ou internet ont lieu avec 20% de nos contacts.

80 % des vêtements que nous portons représentent 20% de notre garde-robe.

 

La proportion n’est pas toujours de 80 – 20. Mais on se rend compte que c’est une sorte de loi de la nature :

 

La majorité des résultats (ou conséquences) viennent d’une minorité d’actions.

 

Pareil dans la réalisation d’un projet : 80 % des résultats sont apportés par 20% des actions.


Et dans chaque domaine d’activité, c’est pareil :

 

Une minorité de personnes va avoir des résultats extraordinaires, alors que la majorité obtient des résultats médiocres.

 

Ceux qui obtiennent des résultats extraordinaires, semblent y parvenir avec facilité.


Alors que la majorité se tue à la tâche pour obtenir des résultats bien moins flatteurs.

 

Dans les activités liées au business, cette minorité est souvent inférieure à 20 %, souvent même inférieure à 5%.

 

Et quand on regarde précisément comment ils arrivent à de tels résultats, quand on décortique leur système, on constate toujours une chose :

 

Leur manière de procéder n’a rien à voir avec ce qu’on apprend partout ailleurs.

 

Et là, on comprend pourquoi on pensait que c’était impossible d’obtenir les mêmes résultats :

 

Parce qu’en faisant comme la majorité, c’est souvent impossible. C’est justement pour ça qu’ils utilisent d’autres stratagèmes.

 

Des stratagèmes qui permettent d’atteindre des objectifs plus facilement et plus rapidement.

 

Parce qu’une minorité de stratégies, permet d’obtenir un maximum de résultats.

 

Alors en affiliation, c’est pareil : il faut arrêter de faire ce que la majorité raconte.

 

Et que dit la majorité ? Ceci :

 

D’abord, il y a les vendeurs de rêves :

 

La moitié d’entre eux vend surtout du vent.


L’autre moitié partage des stratégies qui permettent de faire du gros cash, mais ça ne peut pas durer dans le temps.

 

Certains passent de plusieurs dizaines de milliers de dollars mensuels à 0 le mois suivant.

 

Bref, une fois déçus par les promesses des vendeurs de rêves, apparaissent donc les partisans du :

 

“Pour réussir, il faut se tuer à la tâche. Le plus fort possible. Et être le plus patient possible. C’est le seul moyen d’atteindre votre salut.”

 

Cette manière de penser est peut-être influencée par l’héritage de la culture judéo-chrétienne que nous avons en occident, mais d’un autre côté, c’est logique d’en arriver à ce genre de conclusion :

 

Si des gens arrivent au succès, et que les promesses des vendeurs de rêve ne sont pas sérieuses, c’est qu’il faut souffrir longtemps pour réussir.

 

Or, c’est faux ! Cette manière de penser est un piège pour le cerveau appelé syllogisme.

 

Le syllogisme, c’est penser que si A = B et que B = C alors A = C.

 

Ça fonctionne en mathématiques, mais pas pour des faits de la vie courante. Je vais vous en donner la preuve.

 

Si ça fonctionnait, il serait logique de dire que :

 

Plus il y a de gruyère, plus il y a de trous (A=B),

Et que: plus il y a de trous moins il y a de gruyère (B=C),

Alors plus il y a de gruyère, moins il y a de gruyère (A=C).

Vous comprenez ?

 

On a l’impression que si c’est possible de réussir, et que les promesses des vendeurs de rêves sont bidons, c’est qu’il faut trimer.

 

Le truc qu’on oublie, c’est que ceux qui triment, la majorité, n’obtienent jamais les résultats extraordinaires qu’une minorité obtient en se fatiguant moins que tout le monde.

 

Donc la solution, c’est de décortiquer leurs manières de procéder et de l’adapter à vos besoins.

Revenons à notre Top 10 affiliés de chez MOBE. Voici leurs points communs :

 

Ils sont passionnés :

Une des choses que vous remarquerez lorsque vous écoutez les meilleurs marketeurs d’affiliation dans des conférences et interviews, c’est combien ils sont passionnés quand il s’agit de leur activité.

Si vous souhaitez réussir, vous devez être passionné par la thématique liée à votre marché.

La passion fait grandir la flamme qui vous tiendra motivé et affamé.

 

Ils ne cherchent pas d’excuses :

C’est très important. Les gens qui cherchent des excuses sont partout et ils jouent toujours à l’avocat du diable.

 

Les meilleurs affiliés ne cherchent pas d’excuses, et si vous voulez réussir, vous devez trouver des moyens de contourner les obstacles.

 

Il y aura toujours une raison de ne pas faire quelque chose.

Cependant, l’important ce n’est pas si vous pouvez ou pas faire cette chose. L’important, c’est d’obtenir son résultat. Que vous fassiez la chose en question ou non.

 

C’est avec cette mentalité que vous finirez par consacrer 100 % de votre temps aux 20% des actions qui apportent 80% des résultats.

 

Et vous obtiendrez des résultats que vous n’auriez pas pu obtenir en vous forçant à faire des choses trop nombreuses ou trop difficiles.

 

Ces mêmes choses qui poussent la majorité des gens à se chercher des excuses, pour ne pas se sentir trop coupable de ne pas avoir fait ce qu’il fallait.

 

Ils sont persévérants.


C’est une des clés de la réussite dans,’importe quel domaine. On ne devient pas bon en un jour.

 

Persévérer, c’est difficile. Surtout si on a du mal au début.


Mais une chose que tous les meilleurs affiliés ont en commun, c’est qu’ils ont été persévérants et n’ont pas abandonné après leurs échecs du début.

 

Ils ne laissent personne casser leurs rêves:


Les gens qui réussissent ne laissent pas les gens qui échouent leur casser le moral.

 

Ils ne laissent pas les autres parler de leurs rêves et de leurs objectifs à leur place.


C’est plus facile à dire qu’à faire parce que trop souvent, les personnes essayant de casser vos rêves sont vos amis et votre famille.

 

Ils ont une mentalité “d’abondance”:

 

La plus grosse partie de la société est construite sur une mentalité de “pénurie”.

 

C’est une mentalité qui fait croire aux gens que les possibilités sont peu nombreuses.

 

Qu’on n’a pas vraiment le choix dans la vie. Ou dans un cadre réduit et très limité.

 

Ce type de pensé est utile pour la société, car il fait que les gens achètent des choses.

 

Apple fait un excellent travail pour que vous achetiez son nouveau gadget en utilisant la mentalité de pénurie.

 

Votre vie ne sera complète que si vous avez le dernier iPhone.

 

La mentalité de pénurie peut être assez douloureuse et créer beaucoup de peur, d’anxiété et de désespoir inutiles.

 

Une mentalité d’abondance, d’autre part, vous dit qu’il y a toujours de nouvelles chances et opportunités.

 

Ça soulage la pression que vous ressentez si vous avez une mentalité de pénurie, qui risque de vous faire sentir comme un loser absolu simplement parce que quelque chose n’a pas fonctionné.

 

Une mentalité d’abondance vous permet de voir la vie dans une perspective à plus long terme.

 

Et ça peut vous aider à améliorer vos performances, car vous créez beaucoup moins de pression et d’angoisse dans votre esprit.

 

Tous les affiliés de haut niveau ont une mentalité d’abondance.

 

Ils sont en constant apprentissage.

 

Pour finir, il y a beaucoup à apprendre dans ce monde.

 

Et avant que vous puissiez commencer à sous-traiter des tâches, vous devrez apprendre certaines choses vous-même.

 

Qu’il s’agisse d’apprendre comment configurer une séquence d’e-mails automatisée, ou utiliser du marketing qui s’adresse à l’inconscient du client.

 

Souvent, en apprenant, en pratiquant, on se rend compte que c’est plus simple qu’on s’ imaginait. Et on en sort grandi.

 

Tout évolue et vous devez aussi évoluer avec le temps.

 

Ne vous sentez jamais trop à l’aise avec ce que vous connaissez actuellement.

 

Vous devriez toujours penser à la prochaine étape.

 

Cependant, ne laissez pas l’apprentissage vous empêcher d’agir.

 

Beaucoup de nouveaux spécialistes du marketing d’affiliation restent dans le “mode apprentissage” et ne le quittent jamais.

 

Ils veulent apprendre tout avant de commencer. Le problème, c’est qu’il y aura toujours quelque chose de nouveau à apprendre.

 

Vous devez mettre ce que vous apprenez en action afin de voir les résultats.

 

Ce qui sépare les meilleurs affiliés de tous les autres, c’est qu’ils appliquent ce qu’ils apprennent, et ils n’ essaient pas tout apprendre avant de commencer.

 

Ils savent qu’il est impossible d’apprendre tout, et que les conditions ne seront jamais parfaites.

Il vous suffit d’agir, et de continuer à apprendre en même temps.

En appliquant ces principes, vous copiez l’attitude de la minorité qui obtient de meilleurs résultats que la majorité…

📌 Pour recevoir encore plus de ressources directement dans votre boîte emailrejoignez les membres en cliquant ici!