ATTENTION: Un super affilié qui gagnait 50 000,00$ par mois, a tout perdu du jour au lendemain, à cause de cette erreur trop répandue !

📌 Pour recevoir encore plus de ressources directement dans votre boîte emailrejoignez les membres en cliquant ici!

Vous allez ici découvrir que oui, certains vendeurs de rêves disent vrai, mais qu'ils ne disent pas tout.
 
Le but du jeu, ce n' est pas de passer de zéro à un gros salaire très rapidement.
Si vous y arrivez, c'est mieux, mais ce n'est pas le vrai but:
 
Le vrai but, c'est la longévité.
 
Le vrai but, c'est qu'une fois que vous avez atteint un certain niveau de revenu, vous ne risquiez pas de tout recommencer de zéro.
 
Et ça, peu de gens ne vous l'apprennent vraiment.
 
Dans un de ses ouvrages, John Chow, qui génère des montants à 6 chiffres chaque mois avec l'affiliation (dollars américains), montre le vrai fond du problème et je partage exactement la même vision :
 
La majorité des affiliés font ce qu'on appelle du marketing d'affiliation “hit and run”.
C'est le modèle duquel ils entendent le plus parler.
 
Les étapes du marketing d'affiliation “hit and run” ressemblent généralement à ça:
 
1. Sélectionnez une offre d'affiliation à promouvoir.
 
2. Envoyer le trafic vers la page de vente avec la publicité, les e-mails, etc…
 
3. FAITES L'ARGENT EN LIGNE!
 
Ça, c'est pour les anglophones. Pour les francophones, ils vont très souvent remplacer la publicité par des hacks de référencement.
 
Souvent, ces hacks se font par l'achat de noms de domaines, et du positionnement sur des mots-clés YouTube et encore d'autres techniques qui sont inventées à mesure que les années passent…
 
Le tout en produisant des contenus à la chaîne pour couvrir plus de terrain.
 
Certains affiliés réussissent très bien avec ce modèle. Mais la plupart perdent leur chemise tôt ou tard:
L'un des rares qui a réussi avec le modèle hit and run est le marketeur britannique Tyler Cruz.
 
Tyler est un habitué du marketing d'affiliation, et il est très bon sur ce sujet.
Il a mis des années avant de réussir, il a fait beaucoup de recherches, interviewé des pointures, et publié des articles célèbres sur l'affiliation.
 
John Chow a eu de nombreux échanges avec lui par messagerie instantanée, et lui a dit que son business est un château de cartes qui peut s'effondrer à tout moment.
 
Et que ça risquait de se produire en raison des défauts inhérents à son modèle économique. Ces défauts comprennent :
 
• Le client ne lui appartient pas.
 
• Il n'est payé qu'une seule fois.
 
• Il doit continuer à dépenser de l'argent en publicité, sinon les rentrées d'argent s'arrêtent.
• L'annonceur peut réduire les commissions.
 
• Les régies publicitaires peuvent bloquer sa landing page.
 
• La concurrence fera des dépenses publicitaires élevées, au point où la campagne n'est plus rentable.
 
• Et pour ceux qui remplacent la publicité par le référencement, ils sont toujours obligés de faire du nouveau contenu.
 
S'ils ne le font pas, les algorithmes positionneront tôt ou tard du contenu plus récent à leur place…
 
À l'époque, Tyler a reconnu ces défauts, mais il n'a pas fait de changements qui pourraient mettre son business sur une base plus stable.
 
Tyler a même pu augmenter son revenu d'affiliation tous les mois, et faire passer John Chow pour un idiot.
 
Tout cela s'est arrêté en lorsque Tyler s'est confronté aux problèmes du marketing d'affiliation “hit and run”:
 
Le défaut numéro un du marketing d'affiliation, c'est que le client ne vous appartient pas.
 
Lorsque vous faites une vente affiliée, vous obtenez une commission pour vos efforts.
Le problème, c'est que cette commission, c'est tout ce que vous obtenez.
 
Ce que vous n'obtenez pas, c'est le client. Il appartient à la société qui vous a payé la commission affiliée.
 
Cette société va ensuite vendre de nouveaux produits au client et vous ne toucherez pas 1 centime – même si vous étiez celui qui a apporté le client.
 
Si Tyler a recueilli 607 175,30 $ en commissions d'affiliation, imaginez combien ses affilieurs ont fait avec ses clients.
 
En ne possédant pas les clients, Tyler est passé à côté MILLIONS DE DOLLARS!
 
Les vrais business sont construits sur des clients répétitifs qui achètent de plus en plus de produits.
 
Combien de temps pensez-vous pouvoir rester dans le circuit en utilisant un modèle économique qui vous dit de dépenser de l'argent pour faire de la publicité, ou du temps en référencement, pour donner un client à quelqu'un d'autre?
 
Le secret pour gagner de l'argent en ligne, c'est que le cash n'est pas dans les ventes initiales.
 
Le gros des revenus, il est dans les ventes qui ont lieu après la première vente.
 
Le problème pour vous en tant qu' affilié, c'est que vous n'êtes payé que la première vente.
 
Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi il existe des programmes d'affiliation qui paient 100% de commissions?
 
C'est parce qu'ils font une tuerie sur les ventes suivantes, qu'ils n'ont pas à partager avec leurs affiliés.
 
Le revenu des ventes futures, c'est la raison pour laquelle les vendeurs affiliés à succès développent éventuellement leurs propres produits par la suite.
 
Par exemple, John Chow, propose en plus, un produit sur le blogging, un sur le vlogging, et un sur le travail nomade.
 
Et il propose ses produits à l'affiliation. Il offre 50 % aux affiliés lorsqu'ils font une vente.
 
Et il est heureux de le faire parce que le client lui appartient et il reçoit 100 % des ventes suivantes.
Trop de gens abordent le marketing d'affiliation comme un jeu.
Ce n'est pas un jeu. Même si les affilieurs et propriétaires de plateformes essaient trop souvent de nous faire croire qu'on va gagner de l'argent sans rien faire (ou presque).
 
C'est un vrai business, et les vrais business sont construits sur des clients répétitifs.
 
Un McDonald’s ne peut pas survivre si les clients ne viennent qu'une seule fois.
 
Tout autre magasin de détail mettrait la clé sous la porte sous quelques mois, si leurs clients ne venaient qu'une seule fois.
 
Si quelqu'un vient manger au McDonald’s à sa pause déjeuner, il est susceptible de venir manger un autre menu, une autre fois.
 
C'est la même chose pour le marketing d'affiliation.
 
Si quelqu'un achète un produit sur Clickbank de votre part, il est susceptible d'en acheter un autre.
 
Mais cela n'arrivera jamais si vous ne faites que du “hit and run”, car vous ne reverrez plus jamais ce client.
 
Les ventes répétées sont la clé.
 
Il est beaucoup plus facile et moins coûteux de vendre à répétition au même client, que d'en acquérir un nouveau.
 
En fait, la dépense moyenne, en temps ou argent, pour obtenir un nouveau client est sept fois plus élevée que pour vendre à un client existant.
 
Lorsque qu'on fait du marketing d'affiliation “hit and run”, ce qu'on fait en fait, c'est de dépenser 7 fois plus d'efforts pour avoir la même paie !
 
Vous voyez maintenant pourquoi la plupart des affiliés gagnent des miettes?
 
Maintenant, je vais vous montrer le modèle qu'utilise John Chow pour générer un salaire avec l'affiliation:
 
La principale différence entre son modèle et le modèle hit and run, c'est qu'il construit une base de clients.
 
Au lieu d'envoyer des prospects directement à la page de vente de l'annonceur pour acheter le produit, et ne jamais les revoir, il crée une relation avec eux, et garde le contact par e-mail.
 
Les recherches des psychologues ont démontré que créer une relation avec un prospect permet de vendre plus facilement, juste parce que c'est vous qui proposez l'achat.
C'est littéralement leur inconscient qui vous dit “je t'aime bien, prend mon argent”.
 
Voici comment fait John Chow:
 
1. Il choisit une série de produits d'affiliation à promouvoir dans le même segment de marché (ou niche).
 
2. Il crée un eBook gratuit sur la thématique qui concerne la niche pour l'offrir.
 
3. Il crée une squeeze page offrant l'ebook contre une inscription à sa mailing-list.
 
4. Il envoie du trafic sur la squeeze page.
 
5. Il génère des prospects grâce à la squeeze page.
 
6. Il envoie des messages séquentiels par autorépondeur pour créer la relation avec vos nouveaux prospects.
 
7. Il recommande des produits et des services auxquels il est affilié, pour résoudre les problèmes des prospects.
 
Une fois qu'il a créé cette relation, et qu'il peut recontacter par email les prospects,
il peut leur promotionner des produits pendant des semaines, des mois, et même des années.
 
C'est une méthode de marketing beaucoup plus puissante que le “hit and run”.
 
Le pire, c'est que certaines personnes qui utilisent des messages séquentiels pour vendre en affiliation, se comportent comme si elles faisaient du hit and run:
 
Les messages servent juste à créer une relation pour vendre plus facilement.
 
Mais comme ils n'ont pas de gamme de produits sur une niche spécifique, mais plutôt des offres qui concernent tout et n'importe quoi, du moment qu'ils peuvent se faire payer.
 
Et comme les produits n’ont aucun lien entre eux, ils ne peuvent pas vendre plus d'une seule fois à leurs clients.
 
Et c'est vraiment dommage, vu qu'ils ont leur adresse email…

📌 Pour recevoir encore plus de ressources directement dans votre boîte emailrejoignez les membres en cliquant ici!