Maticsales™

Crise économique du covid-19: les secteurs qui s'enrichissent (statistiques à l'appui)

Crise économique du covid-19

Business photo created by katemangostar - www.freepik.com Money photo created by drobotdean - www.freepik.com

On ne sait pas quand l’humanité aura enfin vaincu cette saleté de virus. Certains scientifiques avancent que la “vie normale” ne pourra reprendre avant janvier 2021, d’autre l’été 2021, d’autres affirment les mêmes dates, mais pour 2022…

Bref, la seule chose dont on est certain, c’est la même que pour chaque crise:

A la fin il y aura des nouveaux pauvres, mais aussi des nouveaux riches. Et là, attention aux amalgames:

Les nouveaux riches ne sont pas obligatoirement des méchants qui profitent du malheur des autres pour leur soutirer du fric. Comme le font certains enseignes de la grande distribution, en vendant à l’unité des masques chirurgicaux 12 fois leur prix réel. Le vrai dilemme, le voici:

Dans les situations extrêmes, il y a rarement de juste milieu. Et quand il y en a un, rien ne vous garantit qu’il est fait pour vous. Alors voilà:

La majorité des entreprises vont faire des pertes. Celles qui n’en subiront pas, en règle générale, gagneront plus ou beaucoup plus qu’en période normale. Qu’est-ce que ça veut dire?

Ça veut dire qu’une bonne décision de survie se transforme presque obligatoirement en opportunité de croissance, qui n’aurait pas eu lieu, ou dans des moindres mesures, en période normale:

Pour “bénéficier” de la crise, on n’a pas besoin d’être une ordure. On n’a pas non-plus besoin de vraiment faire exprès. Seulement, il ne faut pas prendre le risque de tout perdre sous prétexte qu’en sauvant ses fesses on s’enrichirait sur le dos d’une crise…

Comme prévu, les secteurs du commerce en ligne on largement profité de la tendance. Amazon à même arrêté d’acheter de le pub mi-mars, parce que les clients venaient d’eux même sur le site:

Je rappelle aux grincheux qui vous diront qu’Amazon détruit les petits entrepreneurs, qu’il y a des dizaines de milliers de petites entreprises qui vendent via Amazon, et que la plateforme leur a permis de continuer leur activité malgré les problèmes logistiques occasionnés par les mesures de confinement. Après, je ne suis pas un bisounours, je sais bien que dans le fond, Jeff Bezos n’est l’ami d’aucun collaborateur, qu’il soit vendeur sur Amazon, sous-traitant, salarié , etc…

Tout ça pour vous dire qu’il n’y a pas que les géants qui en profitent, qu’ils vendent sur Amazon où non. Voici donc quelques statistiques que j’ai récolté:

39% de ventes en plus en avril!

Pour mieux comprendre l’impact de la crise des coronavirus sur le comportement des consommateurs, les experts en data de chez Klaviyo (outil d’email marketing) se sont tournés vers leur base de données clients, analysant des milliards de transactions sur plus de 32 000 marques:

Non seulement les ventes en ligne ont augmenté depuis l’entrée en vigueur du confinement, mais les ventes quotidiennes moyennes d’avril sont de 39% supérieures à la moyenne de mars…

Les ventes en ligne explosent pendant la crise!

Amazon enregistre sa plus forte croissance de ventes en ligne depuis plus de 3 ans:

Amazon enregistre la plus forte croissance de ventes en ligne depuis plus de 3 ans:

Les ventes nettes via leurs sites de vente en ligne ont totalisé 36,7 milliards de dollars au cours 1er trimestre, une hausse de 25% par rapport à l’année dernière à la même période.

Ils ont enregistré des hausses de croissance majeures des ventes malgré l’imposition de diverses restrictions pour s’adapter à la pandémie…

Encore un exemple qui montre qu’il suffit de vendre en ligne pour résister à la crise. Après si on est coiffeur, faut vendre du matos de coiffure et des cours de “self-haircut” en ligne ou quelque chose du style.

Un pivotage qui demande plus d’efforts mais ça se fait…

Explosion du trafic mobile en provenance de Facebook

En ces périodes troublées, les gens passent beaucoup plus de temps sur internet avec leur téléphone:

Parce qu’ils sont chez eux confinés, mais pas que. Parce qu’ils sont inquiets, et qu’ils veulent s’informer en temps réel sur les news, et sur la situation de leurs amis et famille, juste en sortant leur téléphone de leur poche…

L’application qui permet de faire ça facilement, et que presque tout le monde a sur son smartphone, c’est Facebook…

Si on prend les statistiques du Centre Maticsales, avant, il y avait environ 50% de visiteurs du site sur mobile. Maintenant ils sont 67%. Qu’est ce qui s’est passé?

Des gens qui me suivent sur Facebook mais qui cliquent rarement sur mes liens ont désormais du temps à m’accorder:

Ils passent beaucoup plus de temps sur Facebook à scroller leur newsfeed avec leur téléphone. En réalité, si la proportion d’utilisateurs mobile a grimpé, c’est parce que tout le trafic du site a augmenté:

La quasi-totalité des nouveaux visiteurs viennent de Facebook, et la majorité sur mobile…

Alors vu que la quasi-totalité d’entre nous sommes dans des pays confinés (au moment des statistiques), et qu’après les gens continueront de passer beaucoup plus de temps qu’avant à la maison (beaucoup de gens en télétravail, et les restos, bars , night-clubs etc étant fermés, ou soumis à des restrictions qui cassent la notion de divertissement), autant faire d’une pierre 2 coups:

1: On profite de devoir rester chez soit pour mettre en place une stratégie Facebook qui génère un max de ventes, et on crée du contenu en veux tu en voilà….

2: On profite que les gens passent beaucoup plus de temps que la normale sur Facebook pour avoir un retour sur investissement anormalement élevé à efforts égal…

Avant de vous y mettre vérifiez d’abord ça:

Les courbes d’intérêt Google trends en France pour Facebook, YouTube, Instagram et Twitter sur les 3 derniers mois (au 6 mai 2020)

En bleu Facebook, en rouge YouTube, en jaune Instagram et en vert Twitter:

Comme depuis toujours, Facebook reste la plateforme qui suscite le plus d’intérêt auprès des internautes…

⚡ A voir le mardi 2 juin 2020:
Cette nouvelle façon de vendre avec Facebook sans pub, permet de savoir où sont vos clients idéaux avant ce soir!


Cette vidéo montre une nouvelle façon de trouver des clients avec Facebook sans pub, de faire des ventes en automatique,et d’identifier vos clients idéaux avant ce soir!

Pour attirer des clients avec Facebook, plupart des gens choisissent de tout miser sur la publicité, ou de simplement partager des publications organiques. Mais dans les 2 cas ça peut poser problème:

Si on mise tout sur la pub, le premier risque c’est de se faire bloquer son compte de pub, et ça arrive souvent. Parfois, Facebook ne nous explique même pas précisément pourquoi, donc on ne peut pas faire retirer le blocage…

Le deuxième risque, c’est de brûler tout son budget en tests publicitaires, avant d’être rentable: beaucoup de gens qui démarrent voient leur business mourir dans l’œuf à cause de ça…

D’autres choisissent d’utiliser Facebook sans publicité, mais ça demande un travail monstre!

Et quand on travaille seul, on n’a pas le temps de passer ses journées à faire du social dans des communautés en ligne, ni de perdre son temps à se justifier de faire du business auprès des haters qui détestent qu’on essaie de vendre quoi que ce soit…

C’est la raison pour laquelle utiliser un système qui permet à la fois d’identifier vos clients idéaux avant ce soir, de les démarcher avec un système automatisé, et de faire ça sans pub est une excellente alternative pour compléter ou remplacer les méthodes habituelles…

Une fois que c’est en place, le système tourne 24/24h, et peut démarcher plusieurs milliers de personnes par jour!

Après avoir regardé cette vidéo, mettez le système en place dans votre activité, en passant à l’étape suivante:

Pour continuer après la vidéo, cliquez ici

LORRIS FAMAKY
Stratégiste en Dynamic-Webselling, Fondateur du Centre Maticsales™

Connu pour avoir lancé son premier business en ligne alors qu’il était encore lycéen, Lorris est aussi l’auteur de plusieurs bests-sellers sur le business en ligne.
Il fut l’un des premiers à proposer des solutions alternatives aux méthodes classiques de marketing sur Facebook, permettant ainsi d’obtenir des résultats que la plupart des gens croyaient impossibles si on n’achète pas de publicité…
Grâce à internet, les enseignements de Lorris ont déjà aidé plusieurs milliers de personnes à travers les 6 continents.
Lorris est aussi le fondateur de Maticsales™ ; qui est le premier centre de ressources en Dynamic-Webselling: une philosophie entrepreneuriale développée en adaptant les découvertes réalisées par des marketeurs, des publicitaires et des scientifiques depuis 1923.
Le Dynamic-Webselling assiste les petits entrepreneurs dans la construction de la vie de leur choix grâce à leurs ventes.
Les programmes de formations élaborés par Lorris suivent les principes du Dynamic-Webselling, et sont conçus pour convenir aux entrepreneurs qui démarrent avec les moyens du bord, sans compter ni sur les banques, ni les gros investisseurs.

×